VOS QUESTIONS FRÉQUENTES

Nous avons répertorié ici les questions sur le vitrail et notre atelier que vous nous posez souvent

Il y a plusieurs moments pour nous appeler, et cela dépend de vous ! 

Idéalement, il est préférable de nous appeler le plus tôt possible, afin de pouvoir étudier toutes les options. Par exemple, si vous vous apprêtez à changer vos châssis pour des châssis en double vitrage, nous pouvons discuter en amont des options vitrail en sur-vitrage ou inséré dans le double vitrage.

Il est aussi tout à fait normal d’envisager l’achat d’un vitrail à la fin de vos travaux, et ne vous inquiétez pas, nous avons des solutions élégantes pour intégrer le vitrail chez vous, comme s’il avait été pensé depuis le début de vos travaux !

Pour énormément de raisons, la réponse sera non. 

La première raison de notre refus est un problème d’égo. Nous vendons nos propres designs, sur lesquels nous travaillons dur ! Travailler sur le design de quelqu’un d’autre, c’est une dissonance dans notre processus créatif 

La seconde raison, est que l’on déteste être copié, donc par principe, on ne va pas faire la même chose à des confrères et consoeurs.

Enfin, cela pose des gros problèmes de droit d’auteur. 

Au minimum 1 mois à partir de la validation du devis. Nous vous annonçons nos délais lors de notre première rencontre, car ils dépendent aussi des travaux de restauration que nous avons à l’Atelier Thomas Masson

Vitrail bleu n°7 est une marque dédiée à la création de vitraux. Mais nous consacrons une partie de notre temps à la restauration de vitraux anciens pour des églises, mairies et particuliers avec notre entreprise Atelier Thomas Masson 

Oui on se déplace si le projet nous ressemble, et que c’est notre patte qui est recherchée.

Ce sont des tiges métalliques qui sont installées de long de certaines soudures du chemin de plomb, et qui soutiennent le vitrail. Un vitrail de plus de 0,5m² a forcément besoin d’une vergette pour éviter de se tasser dans les 20 prochaines années. 

Généralement, ces tiges métalliques sont droites, et cassent parfois le motif, mais à l’atelier, nous les réalisons sur mesure, afin qu’elles suivent le chemin de plomb et soient quasiment invisibles.

La corrosion du plomb, c’est ce qui se passe lorsque le plomb ne respire pas. Cela arrive lorsqu’un vitrail est installé en sur-vitrage et encadré de silicone notamment (ce que nous ne faisons évidemment pas). La partie du plomb qui est alors collé contre la vitre, sans air recyclé, va alors blanchir et faire une poudre grisâtre qui va tomber le long du vitrail. 

Cela fragilise le vitrail, une remise en plomb totale est alors nécessaire, et en attendant la remise en plomb, cela fait assez sale.

C’est en souhaitant éviter la corrosion du plomb que nous avons eu l’idée du vitrail en sur-châssis, avec un fin jour qui permet l’aération du vitrail. Pour la version double vitrage, le gaz argon empêche également cette corrosion. 

C’est une question de cas par cas. Nous préférons gérer les poses de nos vitraux, mais dans certains cas, nous acceptons.

Oui, et on est plutôt content du rendu ! On le fait en version meuble, ou à poser sur le mur voire même sur le plafond ! 

Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. 

Moi si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des artisans qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi 

Et c’est assez curieux de se dire que les verres, les plombs forgent un vitrail….Parce que quand on a le goût de la couleur, quand on a le goût de la pièce bien coupée, le beau geste, parfois, on ne trouve pas la ferronnerie en face, je dirais le mastic qui vous aide à poser.

Alors ça n’est pas mon cas comme je disais là, puisque moi au contraire j’ai pu : et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie…je ne suis qu’amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent « mais comment fais-tu pour avoir un si bel atelier ? » 

Et bien je leur réponds très simplement, je leur dis c’est ce goût de l’amour de la couleur, ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre le vitrail mais demain qui sait ? Peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi

Nous pouvons nous en inspirer, mais nous n’aurez pas exactement le même ! En effet, le vitrail que vous avez vu sur Instragram ou notre site a été fait pour un type de client précis, en fonction de ce qu’il aime. On vous promet que la maquette que l’on fera pour vous vous conviendra encore plus ! 

Oui, et nous sommes très fiers de notre signature, très fine et réalisée au laser. Elle est discrète mais présente, généralement en bas à droite. 

Vous êtes convaincus ? Appelez-vous

En plus, on est très sympa